menu

TEXTES POUR JEUNES ET MOINS JEUNES

Page 1 – Page 2Page 3Page 4

Vous trouverez ici une palette allant de la farce à la tragédie. Le rire y est plus acéré, les situations plus absurdes, les personnages plus tournés vers eux même. Je ne préfère pas donner de catégorie d’âge. Ces textes peuvent être compris à plusieurs degrés. Je vous laisse définir à quelle catégorie vous appartenez.

COUCHER DE SOLEIL SUR LES PYRAMIDES DE MALPIGHI

22 personnagesPDF en françaisPDF en breton
Cliquez sur le PDF qui vous intéresse

L’ HISTOIRE

La salle d’ attente des urgences d’un grand hôpital. MADAME LEFRANC vient d’éprouver une perte cruelle et L’INTERNE fatigué la console comme il le peut. Grand moment d’émotion… quand soudain tout s’agite et l’on participe au mouvement frénétique de l’institution hospitalière. Les dossiers volent, les INFIRMIERES courent, les MEDECINS s’entretiennent. Ou le contraire. Entre deux interventions, les histoires personnelles se superposent, LES GRANDS CHEFS se jalousent et les MALADES font leur métiers. Ou le contraire. Je remercie sincèrement Molière et Jules Romain pour la panouille.

LES LUMIÈRES DE DJANGO

16 personnagesPDF en françaisPDF en breton
Cliquez sur le PDF qui vous intéresse

NOTE : c’est une libre adaptation du conte de « La Mort marraine »

L’HISTOIRE

Vendre son âme au Diable est une pratique assez commune, la vouer à Dieu l’est tout autant. L’abandonner à la Mort est une autre paire de manche. Elle est le juste milieu entre Dieu et Lucifer. C’est le choix ambigu que fera ce couple de migrants pour le bien de leur enfant. Elle fera de lui un grand médecin mais toute Marraine qu’elle soit, elle jouera de sa faux sur la tête de son filleul, il est vrai parjure. On ne badine pas avec la Mort. Mon adaptation modifie un peu la donne finale. « S’en fout la Mort » comme dirait l’autre.

CHASSEURS DE MAMMOUTHS ou le théâtre néandertalien

13 personnagesPDF
Cliquez sur le PDF

NOTE : je peux fournir la bande-son finale des mammouths

L’HISTOIRE

Trois doctes universitaires, spécialistes de la préhistoire, tiennent une conférence sur leurs derniers travaux, en l’occurence une reconstitution de la première représentation théâtrale des hominidés. Nous avons donc à faire à trois Néandertaliens bon teint qui se voient dans l’obligation de nourrir la tribu. Fainéantdertal est un terme qui leur irait beaucoup mieux vu le peu d’empressement qu’ils mettent à chasser le mammouth. Remarquez, on peut les comprendre ! Ils vont devoir expliquer à leurs familles pourquoi les lapins qu’ils ramènent sont en fait des mammouths en puissance. Naissance d’un scénario, ingéniosité de la mise en scène au service de la roublardise, ils ont tout inventé ou presque. Le fait qu’une partie des répliques est en néandertalien (dernière époque), ne gêne en aucune manière la compréhension du sujet, nos professeurs assurant sans faiblir la traduction simultanée du texte.

LE SERMENT D’ISEUT

20 personnagesPDF
Cliquez sur le PDF

NOTE : Les civilisations ont toujours eu besoin de se créer des mythes. Les tragédiens en ont fait leur fond de commerce, et plus tard les psychanalystes, leurs descendants directs, ont puisé dans ces histoires intemporelles et universelles, des illustrations à nos comportements. Quel professionnel n’a pas rêvé un jour d’allonger Œdipe sur son divan ou d’entamer une analyse avec Zeus ?  » Sang, gloire et beauté  » pourrait être le titre de ces formidables sagas où l’amour et la mort finissent en général par se rejoindre. La légende de Tristan et Iseut, qui fait parti du grand cycle arthurien, ne déroge pas à cet axiome. Du moins dans la version la plus couramment présentée. Celle que je vous propose, irlandaise semble-t-il, est un peu iconoclaste. Elle offre aux deux amants la possibilité de vivre leur passion d’une façon parfaitement immorale, largement moins romantique mais assez en phase avec la barbarie des hommes envers la gente féminine. Rien de courtois dans cet amour.

LE ROI MARC, roi de Cornouailles, est sommé par ses barons d’avoir un héritier. Pour cela, il faut ventre de femme. Il envoie donc TRISTAN, son neveu, mander pour lui la main d’ISEUT, princesse d’Irlande. À la suite d’une dispute entre serviteurs, le philtre de l’amour éternel préparé par la Reine d’Irlande, se trouve substitué à celui contre le mal de mer. Tristan et Iseut le boirons sans le savoir. Le mal est fait. Arrivés en Cornouailles, les deux jeunes gens doivent vivre leur amour sous l’œil acéré d’ANDRET, le conseiller de Marc. Ce dernier semble s’amuser de la situation dont il n’ignore rien mais finit par incarcérer Tristan. D’autant qu’il est lui aussi tombé sous le charme d’Iseut. Branwen et Gorneval, les serviteurs des deux jeunes gens, se tournent alors vers ARTHUR et SES CHEVALIERS. Accompagnée de GUENIÈVRE – femme du roi Arthur qui vit aussi un amour interdit avec LANCELOT – la Table Ronde se précipite au secours de Tristan. Arthur propose alors un curieux marché…