menu

LE MONUMENT

Paroles de guerre pour une quinzaine d’acteurs ( et plus ) à partir de la troisième

L’HISTOIRE

Le titre de la pièce, « le Monument », fait référence à une des histoires qu’on découvre en haussant les sourcils tant elle paraît décalée. Mais c’est ce que des hommes de bonne volonté ont trouvé de mieux pour retrouver figure humaine. Après la guerre, à Mostar, en Bosnie, partagée entre communauté musulmane et chrétienne, une ONG a eu le projet d’édifier une statue symbolisant l’ unité de la ville. Après moult tergiversations, on se mit d’accord sur une allégorie satisfaisante pour les uns et pour les autres. C’est ainsi que le 6 novembre 2005, on inaugura sur une place de Mostar la statue de Bruce Lee.

NOTE : Cette pièce trouve ses sources dans différents témoignages concernant la guerre des Balkans. Certaines répliques proviennent directement de paroles de jeunes adultes qui ont vécu ou vivent encore cette guerre dans leur chair et dans leurs têtes. C’est aussi un travail sur ce que nous renvoient les reportages sur l’avant, le pendant et l’après-guerre. Les arguments des uns et des autres, les réactions des pays voisins. Toutes ces choses communes d’une guerre à l’autre, comme une musique d’ascenseur qui trouve ses meilleurs interprètes dans le langage diplomatique et les journaux de 20 heures.

Texte ( extrait )

< NEXT WWW.IEUF / WWW.UWEO

PREV > LES LUMIÈRES DE DJANGO / GOULAOUENNOÙ DJANGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *